fbpx

Bonjour, moi c’est Mélissa…

Bonjour, moi c’est Mélissa…

Née et élevée en France, je suis d’origine béninoise par mon papa et malienne/guinéenne par maman.

Éprouvant un profond besoin d’aider la communauté afro-caribéenne à ne plus voir sa vie à travers le prisme occidental, j’ai décidé de me lancer dans l’écriture de livres destinés aux enfants afro-descendants.

Permettre à nos leaders de demain de connaître, dès leur plus jeune âge, la grandeur de leur héritage est pour moi l’une des solutions les plus pérennes afin d’accomplir cette mission.

Mes ouvrages ont une portée à la fois éducative et ludique, afin de rendre l’apprentissage le plus optimal possible !

Et parce qu’il me tient à coeur de redonner à la communauté, 10 % des bénéfices réalisés sur la vente des livres sont reversés à des associations à but non-lucratif oeuvrant dans les domaines de l’éducation, la santé et les infrastructures au sein des populations afro-caribéennes.

Plus d’informations ici.

Née et élevée en France, je suis d’origine béninoise par mon papa et malienne/guinéenne par maman.

Éprouvant un profond besoin d’aider la communauté afro-caribéenne à ne plus voir sa vie à travers le prisme occidental, j’ai décidé de me lancer dans l’écriture de livres destinés aux enfants afro-descendants.

Permettre à nos leaders de demain de connaître, dès leur plus jeune âge, la grandeur de leur héritage est pour moi l’une des solutions les plus pérennes afin d’accomplir cette mission.

Mes ouvrages ont une portée à la fois éducative et ludique, afin de rendre l’apprentissage le plus optimal possible !

Et parce qu’il me tient à coeur de redonner à la communauté, 10 % des bénéfices réalisés sur la vente des livres sont reversés à des associations à but non-lucratif oeuvrant dans les domaines de l’éducation, la santé et les infrastructures au sein des populations afro-caribéennes.

Plus d’informations ici.

Un peuple qui ne connait pas son passé, ses origines et sa culture ressemble à un arbre sans racine. 

                                       – Marcus Garvey